Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

Le bilinguisme en question

Être bilingue ou ne pas être bilingue. Ce n’est pas vraiment une question. On l’est où on ne l’est pas. En Ontario, si vous parlez couramment français et anglais, vous êtes le roi du pétrole. Le monde du travail s’ouvre à vous avec les bras grand ouverts. De nombreuses compagnies gouvernementales et privées sont à la recherche de candidats sachant parler les deux langues, pour de nombreuses raisons, les principales étant que le gouvernement se doit de proposer des services dans les deux langues et que beaucoup de compagnies font du commerce avec le Québec, province voisine et francophone. 
   Suis-je bilingue ? C’est une vaste question. Après avoir étudié l’anglais pendant douze ans (du CM2 à la première année de master), après avoir vécu un an en Angleterre, deux ans aux États-Unis et un an au Canada, après avoir étudié et travaillé dans cette langue, après avoir lu, traduit, enseigné l’anglais, après être allée aux urgences, chez le médecin, chez le gynéco, chez le coiffeur, avoir…

Derniers articles

Conduire à Toronto

Les Cindy sont des Cynthia

Le Chinois du coin de la rue

La diversité culturelle à Toronto

Cherche candidat francophone

Alarme

Let's go Raptors!

Le Choc culturel alimentaire 3

Thanksgiving dans une famille américaine

Miami vibe